Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : contes-et-merveilles.com
  • contes-et-merveilles.com
  • : contes-et-merveilles "J'ai des merveilles à vous dire" ! Jean-Pierre MATHIAS, conteur professionnel de haute Bretagne Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
  • Contact

Profil

  • contes-et-merveilles.com
  • J'ai des merveilles à vous dire !
Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
Conteur professionnel de haute Bretagne
  • J'ai des merveilles à vous dire ! Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/ Conteur professionnel de haute Bretagne

Recherche

Pages

19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 09:01
19 mai : saint Yves

saint Yves nous est précisément connu par les dépositions des témoins à son procès de canonisation en 1330, seulement 27 ans après sa mort. Tout, avec les noms et professions des témoins, les noms des notaires qui enregistraient les témoignages et ceux des interprètes pour le breton, et les questions des juges instructeurs.

  • Yves Hélori de Kermartin est né au Minihy de Tréguier le 17 octobre 1253 [règne de Saint Louis].

  • Il est mort là, à 2 km de Tréguier, « tout cassé et usé », à 50 ans, le 19 mai 1303.

Ses parents, petits nobles bretons comme il y en avait tant,

  • l'envoyèrent, à 14 ans, faire l'Université de Paris pendant 10 ans, en lettres, en droit, puis en théologie.

  • Il fit ensuite 2 années de droit civil à Orléans, où l'accompagnait encore Jean de Kerc'hoz, qui à 90 ans est toujours là pour témoigner au fameux procès : "je l'ai connu depuis son enfance"

C'est l'époque où l'Eglise influe en adoucissant les coutumes, par son droit appelé "canonique". Yves Hélori est appelé par l'évêque de Rennes, à tenir les fonctions de Juge d'Église, autrement dit "Official", de 1280 à 1284.

  • Il prend en pitié deux orphelins qu'il loge chez lui

  • Une affaire opposant un aubergiste à un mendiant, accusé d'avoir été pris à rôder autour des cuisines ; comme l'aubergiste ne peut l'accuser d'avoir volé de la nourriture, il l'accuse de se nourrir des odeurs de sa cuisine… Yves Héloury prend quelques pièces dans sa bourse et les jette sur la table devant lui ; l'aubergiste tend la main pour les prendre mais saint Yves retient sa main. L'aubergiste s'exclame : "c'est à moi". Yves lui répond "ah non ! le son paye l'odeur, à cet homme l'odeur de ta cuisine, à toi le son de ces pièces !".

L'évêque lui paye un cheval pour son voyage de retour en Trégor, mais à peine sorti de Rennes, il vend son cheval et donne l'argent aux pauvres et continue à pied.

Ordonné prêtre et recteur par l'évêque de Tréguier, il est également

  • Juge au Tribunal de l'Évéché, l'Officialité,

  • en même temps qu'il pouvait défendre comme Avocat des justiciables devant toutes les autres juridictions féodales ou royales.

Il acceptait donc de plaider pour les pauvres sans honoraires et allait jusqu'à demander aux auxiliaires de justice, notaires ou greffiers, de réduire leurs frais. "St Yves était avocat mais pas voleur, chose admirable pour le peuple !"

Il commence ses prédications itinérantes vers 1290, en breton, alors que ses prédécesseurs le faisaient en latin. Il lui est arrivé de prêcher 5 fois le même jour à des endroits différents. Il faisait tout le chemin à pied.

En 1293, il fonde sur son domaine de Kermartin une maison d'accueil pour les pauvres. Il abandonne sa fonction d'official vers 1298 pour se consacrer entièrement à ses prédications et aux démunis.

  • Recteur, il fait donner à des pauvres le peu de pain qui restait au presbytère, on en coupa assez pour que tout le monde en ait à sa faim. Au grand étonnement du vicaire qui s'était fait mettre un morceau de côté.

    • Il donna un jour, à des pauvres affamés, son blé à couper avant qu'il ne soit mûr

    • et, à d'autres qui avaient froid, ses taillis avant qu'ils ne soient poussés.

  • Son manoir voit défiler jusqu'à 200 malades et vagabonds par jour, qu'il habille, loge, nourrit à sa table.

  • Il dort à même le sol, se contente de pain et d'eau.

  • le jour de Pâques il ne mangeait que deux œufs

À son tombeau les guérisons fleurissaient... 18 résurrections de morts !

Moins de 50 ans après sa mort, le pape Clément VI lui accorde la sainteté, en 1347.

Il est habituellement représenté

  • habillé en juge, entre le riche et le pauvre.

    • sac de procès à la main, car on écrivait les actes, roulés ensuite dans un sac.

    • et un parchemin dans l'autre, qui rappelle sa charge de juge ecclésiastique.

Partager cet article

Repost 0
contes-et-merveilles.com
commenter cet article

commentaires