Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : contes-et-merveilles.com
  • contes-et-merveilles.com
  • : contes-et-merveilles "J'ai des merveilles à vous dire" ! Jean-Pierre MATHIAS, conteur professionnel de haute Bretagne Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
  • Contact

Profil

  • contes-et-merveilles.com
  • J'ai des merveilles à vous dire !
Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
Conteur professionnel de haute Bretagne
  • J'ai des merveilles à vous dire ! Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/ Conteur professionnel de haute Bretagne

Recherche

Pages

26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 23:07
Pour introduire ce dernier RDV avant les fêtes, j'ai conté le récit irlandais de "l'homme qui ne connaissait pas d'histoire" ; on le trouve dans "le cercle des menteurs", t. 1, de J. Cl. Carrière ; et aussi sur internet... Un conte qui se prête bien pour démarrer une contée ; je me le suis approprié récemment, à l'occasion de mon nouveau spectacle "Ballade celtique", donné en lien avec la harpiste Florence JAMAIN, pour une veillée du Comité de Jumelage Rennes-Cork (Irlande) http://contes-et-merveilles.over-blog.com/categorie-10636635.html

Michelle nous a dit "la fille de l'hiver", d'après la version de Jean-Claude BRAY, qu'elle a lue dans "les plus beaux contes des conteurs", chez Syros Jeunesse. Pour info, ce récit appartient à la tradition populaire, il a notamment été recueilli en Limousin, et publié dès le 19ème siècle par Emile Henry CARNOY, dans ses "Contes français", mais sous ce titre : "Le petit garçon de neige" ; l'ouvrage d'Henri CARNOY, numérisé, est achetable pour 8€ sur ce site : http://www.arbredor.com/

Elle a fixé le récit "en voyant les images et les scènes" au fur et à mesure qu'elle l'a lu... et re-lu !
À ce sujet, voici quelques extraits de "L'art du conte en dix leçons", sous la direction du Collectif Littorale, Québec, Ed. PLANETE REBELLE, Collection REGARDS, 2007.
p.53 : être capable de tracer les grandes lignes du récit, la structure du conte, les éléments qui sont importants et ceux qui le sont moins. On fait ce travail au moyen d'un pictogramme, un résumé visuel. Les jeunes dessinent sur une grille les épisodes principaux du conte, à l'aide de pictogrammes très simples qui servent surtout d'aide-mémoire. Et ce faisant, les jeunes apprennent à analyser la structure du récit, les motifs, les répétitions. Ce travail est l'un des plus importants du projet. Si le jeune maîtrise la structure du récit, il sera ensuite capable de conter l'histoire à sa façon, sans perdre la logique et l'intelligence profonde du conte. Nombreux sont les conteurs -jeunes et moins jeunes- qui, en improvisant et en créant leurs propres versions d'un conte, le déforment, défont la structure du récit, et qui, de ce fait, perdent la grâce, l'équilibre, l'harmonie narrative du conte. J'insiste donc pour que les jeunes comprennent vraiment la structure de leur conte, les personnages et les problèmes qui sont posés, et les épisodes essentiels qui mènent au dénouement. S'ils désirent ensuite les changer, ils le font en toute connaissance de cause, sans risquer de perdre la logique du récit.
L'autre étape consiste à raconter le conte, à répétition, à l'aide du pictogramme et non du texte ; ainsi les jeunes apprennent à se libérer du texte écrit et à recréer l'histoire dans un langage propice à l'oralité, plus direct, plus immédiat.

Michelle le dit : "je suis très contente d'avoir appris plusieurs contes à la faveur des rendez-vous réguliers que m'occasionne l'atelier à bretelles !"

Entre autres magies, j'ai signalé le parallèle de "soin traditionnel" rapporté par Albert POULAIN, consistant à soigner une méningite en prenant "un pigeon, on lui fend la poitrine et l'on fait battre son cœur sur le front. Cela a été fait bien des fois à Piperia" (fait rapporté en note à propos du conte "le coffre et la colombe", de type AT 0554 "Les animaux reconnaissants", in "Contes et légendes de haute Bretagne", Ouest.France-éd.1999, page 131).
Pas plus tard que l'avant veille de Noël, cette pratique m'a été rappelée (sans que je demande rien !) par une ancienne personne d'Argentré-du-Plessis, à qui j'avais dit ce conte ...

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 23:06
Carine a redonné "la sorcière du placard à balai"... histoire extraite des "Contes de la rue Broca", de Pierre Gripari ; publiés tout d'abord aux éditions de la Table Ronde, en 1967, puis réédités chez Grasset-Jeunesse, ces contes ont enchanté plusieurs générations de parents autant que d'enfants !
Ce conte me fait penser aux récits grivois de type N° 0853 selon le classement international Aarne et Thompson "la princesse et le rustre qui a réponse à tout" ; j'en connais 3 attestations dans la tradition populaire.
A moins qu'il s'agisse du type N° 0851 selon le classement international Aa & Th "la princesse qui ne sait pas résoudre l'énigme" ; j'en ai repéré 2 versions.
Dans cette série des contes où "le héros obtient la main de la princesse", il y a aussi le conte type N° A & T 0850 "les marques de naissance de la princesse"

Nous avons largement échangé sur les façons de conter : plus ou moins de mouvements, déplacements, etc...

La prochaine fois Estelle redira le conte de "l'homme qui trouve un grain de riz", en le personnalisant davantage comme s'il s'agissait d'une histoire qu'elle aurait vécue !

Michelle a clos la soirée avec une version en gallo de son cru de la fable de La Fontaine : "le corbeau et le renard" ... et, même celles qui ne connaissent pas cette langue cousine du français ont compris, du moins l'essentiel !

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 23:01

Pour Michelle, les histoires de Nasredine (et leurs chutes !) c'est une magnifique découverte, grâce à cet atelier... lui ouvrant plein de perspectives !
J'en donne quelques repères sur mon blog à cette adresse : http://contes-et-merveilles.over-blog.com/article-24354926.html

Brigitte exprime comment elle est intriguée des liens entre la lune et la mer, les marées... J'évoque la "série" de contes étiologiques que j'ai eu l'occasion d'intégrer.

Rachel s'interroge sur "comment démarrer" (et aussi comment "finir" !), choix de formulation, façon de s'y prendre... Pour se faire une idée de "comment on s'y prenait autrefois", du moins selon Per-Jakez HELIAS pour le Pays Bigouden, ce lien de la B.N.F. : http://expositions.bnf.fr/contes/cles/helias.htm

Et puis voilà qu'elle "démarre" un conte étiologique qui lui est venu à l'esprit au sujet des marées : Bakouli [ou Bacouli ?] , ou comment l'obtention de grains de haricots oblige des villageois à migrer 2 fois de suite, jusqu' au-delà de la forêt profonde, dans une clairière où il plante 2 des 3 haricots qui lui restent ; un daemon provoque un déluge pour éliminer tous les méchants villageois, et Bacouli s'en sort avec son 3ème grain de haricot qui lui donne un arbre-refuge...

Sylvie s'est également "lancée" avec le merveilleux conte africain de Nioupacatala et la belle Soyané demandée en mariage par le beau Massilo du village voisin, les transformations magiques de la belle en pigeon, leur mariage...

Nous échangeons quant à la posture à adopter : debout ou assis ? Et les regards ?
Pour aller beaucoup plus loin sur ces questions, Je suggère la lecture de "Conter, un art ? : Propos sur l'art du conteur 1990-1995", 160 pages, de Michel HINDENOCH, Editions Tapages de conteurs (1 juin 2002), rééd. (1 avril 2007) "Les éditions du jardin des mots" http://www.lessinguliers.fr/CONTER-UN-ART.html 

Cette fois encore Estelle nous a donné 2 contes :
l'homme qui trouve un grain de riz (genre "la soupe au caillou) ; voir GAUSSEL Alain, "Le grain de riz", éd. Syros Jeunesse, 2006, Collection "Paroles de conteurs", 31 pages. Le soir du 31 décembre, un jeune homme très pauvre, qui n'a rien à manger, trouve un grain de riz coincé dans le tiroir de sa vieille table en bois... Un conte drôle et tendre sur le partage et la solidarité.
plouf ... et la rumeur s'affole !     (relève du conte type AT 2033 "la fin du monde")

Quant à Michelle c'est par un conte du 24 décembre expliquant la création des craquelins par l'enfant Jésus permettant le mariage de Maryvonnette avec Maryvon qu'elle nous a enchantés !

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 22:59

Et hop : elles ont "conté sans bretelles" !
Ce fut un bonheur pour elles d'abord, et partagé bien sûr par les autres membres du deuxième atelier de cet automne : bravo à Estelle et Michelle qui nous ont donné 5 contes superbes, entre

  • les démêlés de Nasredin à qui on avait "volé son âne"
  • le ciel au commencement du commencement, selon un conte étiologique africain
  • où les enfants trouvent les réponses à leurs questions à l'égard de leurs parents, facétie !
  • le gâteau goûté par le vieux grand-père, touchante histoire de Jacques SALOME
  • le bûcheron et sa femme sotte, facétie attestée en Pays d'Auge

Pour ma part j'ai livré le dernier conte que j'ai intégré : "la fille squelette et le tambourin magique", un récit recueilli près des Eskimaux par Maurice Métayer avant 1940 ; voir ses "Contes de mon igloo", paru dans la collection Livre de poche "Jeunesse".

Nous avons noté divers autres RDV possibles entre nos séances : veillées contées de Bretagne, festival des Estourniales à Liffré, veillées mensuelles ici et là, ...

Nous avons échangé sur divers aspects : typologie, symbolique.

Nous avons commencé une bibliographie.
J'ai emprunté à la bibliothèque : "Le cercle des menteurs", de Jean-Claude CARRIERE ; il était temps que je rencontre cette somme, alors que le tome 2 arrive !

Une de mes surprises c'est que les participantes, quoique motivées, ne soient pas toujours assidues, pour toutes sortes de raisons, professionnelles, familiales, etc...

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article
26 décembre 2008 5 26 /12 /décembre /2008 22:53

Quelques échos de ma première expérience d'animation d'un atelier adultes, à raison d'un RDV le jeudi soir, "normalement" tous les 15 jours (5 séances d'octobre à décembre 2008) : l'atelier à bretelles, dans le cadre de l'association rennaise "A.P.C.-La Filois".

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article
2 novembre 2008 7 02 /11 /novembre /2008 14:35
outre les "enfants conteurs", je propose divers thèmes d'interventions

Contes de Haute-Bretagne
Si vous êtes à la recherche d'un atelier-stage consacré aux contes et légendes de Bretagne = ça existe !
Je vous propose un atelier qui vous donnera à connaître "à quoi ressemble un conte de Haute-Bretagne ?"

  • "conte" = qu'est-ce à dire ? Définitions utiles et non définitives des termes et notions: conte, nouvelle, récit, légende, monologue, blague, histoire, dict, ...
  • panorama des "contes de Haute-Bretagne", entre ancrage local et universalité, imaginaires et réalités ... notamment fondé sur une base de données de quelques 2000 références attestées en Haute-Bretagne.

D'autres sujets peuvent être abordés selon vos demandes, notamment en conférences :

  • l'Histoire des contes : permanence et variété de ce média intemporel,
  • orature et littérature orale,
  • échanges avant ou après une conterie,
  • ...

    Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans formations & initiations
commenter cet article