Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : contes-et-merveilles.com
  • contes-et-merveilles.com
  • : contes-et-merveilles "J'ai des merveilles à vous dire" ! Jean-Pierre MATHIAS, conteur professionnel de haute Bretagne Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
  • Contact

Profil

  • contes-et-merveilles.com
  • J'ai des merveilles à vous dire !
Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/
Conteur professionnel de haute Bretagne
  • J'ai des merveilles à vous dire ! Site officiel : http://www.contes-et-merveilles.com/ Conteur professionnel de haute Bretagne

Recherche

Pages

10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 18:33
De la merveilleuse origine des craquelins

En complément d'une version vidéo que j'ai partagée à la Mission Bretonne, à Paris, le 16 décembre 2012 dans le cadre du festival "Contes et MerVeillent"... voici le texte d'Eugène Herpin, lequel suggère que sa fantaisie irait bien pour la période de Noël !...

C'était, il y a longtemps, longtemps. C'était, dans un des petits villages qui entourent le bourg de Pleurtuit. On était au 24 décembre. Il faisait grand froid, et depuis longtemps la neige enlinceulait toute la campagne.
Toute seule, au coin de son foyer, pleurait, à chaude larmes, la jolie Mar'Yvonnette !
Pauvre ! Pauvre Mar'Yvonnette ! C'était donc fini ! bien fini ! elle n'épouserait jamais Mar'Yvon, son bien-aimé. Et, pourquoi cela ? Parce que Mar'Yvon était trop pauvre ! Je vous le demande : est-ce que c'est donc une poignée d'écus, au fond d'un bas de laine, qui vraiment peut faire le bonheur ?
Et, cependant, le père de Mar'Yvonnette avait été bien catégorique. En partant pour la messe de minuit, dont le dernier son s'éteignait maintenant dans l'air bleu, criblé d'étoiles :
— Ma fille, avait-il dit à Mar'Yvonnette, je ne veux pas te mettre à chercher ton pain. Oh ! Je ne dis pas le contraire, Mar'Yvon est un honnête et bon gars. Mais, si dolent ! Que peut-il gagner dans sa journée ? À peine une douzaine de liards : juste de quoi ne pas périr de faim ! C'est donc bien décidé ! Quand, après la messe de minuit, il va venir savoir sa réponse, tu auras soin, suivant la coutume du village, de piquer debout, les tisons éteints, tout autour du feu que tu laisseras mourir. Le gars comprendra ce que ce langage veut dire.
— Oh ! papa, papa, je vous en supplie, ne me commandez pas cela, avait, en se traînant sur les genoux, supplié la jolie Mar'Yvonnette.
— Eh bien ! avait alors dit le père, je mets ton sort entre tes mains. À la place de grosses galettes noires, fais-moi, pour le réveillon, avec ce sarrasin, un beau gâteau aussi blanc que le lys des champs, et aussi doré que la flamme du foyer ; que ce beau gâteau craque sous la dent, comme le givre d'hiver craque en ce moment sous mon sabot, et Mar'Yvon sera ton mari.
— Mais, papa, vous me demandez l'impossible !
— L'amour, ma fille, rend ingénieux.

Lors, sa lanterne à la main, le père de Mar'Yvonnette partit pour la messe de minuit. Mar'Yvonnette entendit le givre d'argent qui craquait sous son sabot, comme le froufrou d'une robe de soie. Et Mar'Yvonnette se mit à pleurer.
Cependant, ayant séché ses jolis yeux de pervenche, Mar'Yvonnette se mit à genoux.
— Oh ! s'écria-t-elle, doux Jésus de la Crèche, vous qui pouvez tout, faites que je puisse, avec ce blé noir, façonner, pour le réveillon de papa, un gâteau blanc comme le lys des champs et doré comme la flamme du foyer. Faites encore que ce merveilleux gâteau craque sous la dent, comme craque, sous nos sabots, le givre de décembre !
« Et, toc ! toc ! Toc ! »... À ce moment, Mar'Yvonnette entendit frapper à la porte.
— Au nom du doux Jésus de la Crèche, ouvrez-moi ! disait une voix plaintive, comme un souffle d'hiver.
Mar'Yvonnette ouvrit. Dans un tourbillon de neige, entra un enfantelet. Il était tout couvert de haillons, et joignant ses menottes bleuies par le froid :
— Oh ! par pitié ! dit-il, un morceau de pain !

Aussitôt, oubliant la confection du beau gâteau dont dépendait son bonheur, la charitable Mar'Yvonnette ne songea plus qu'à vite apaiser la faim du pauvre petit. Et, pour lui faire une galette de blé noir bien chaude, elle se hâta d'étendre sa pâte de sarrasin, sur la pierre du foyer.
Mais, tout à coup, ô miracle ! Voici la table de chêne qui se couvre de vases merveilleux tout emplis de lait doux, de beurre fin, d'œufs battus, aussi jaunes que l'or, de belle farine aussi fine et blanche que la neige.
Et le petit mendiant est devenu plus joli qu'un ange. Il ressemble à l'Enfant Jésus. Autour de ses cheveux blonds, irradie une auréole. Il sourit, et le voici qui, dans ses menottes, prend le lait doux, le beurre fin, les œufs frais et la blanche farine...
Ô miracle ! ô miracle ! Voici des centaines de jolis gâteaux qui sautent sur la pierre du foyer. On dirait des écus d'or ou des étoiles du paradis.
Ô miracle ! ô miracle ! Et les merveilleux gâteaux se multiplient à l'infini. Il y en a bientôt plein la maison, plein les grandes hottes d'osier dont se sert le père de Mar'Yvonnette pour ramasser les pommes de pin qu'il vend, afin d'allumer le feu, dans le château des environs.
Et c'est, dans l'air, un exquis parfum d'encens. Et Mar'Yvonnette est tombée à genoux, en extase. Et, dans l'air, sonnent les cloches de Noël. Alléluia ! Alléluia ! !...

Et, à nouveau, s'ouvre la porte. Cette fois, c'est le père de Mar'Yvonnette qui rentre, avec Mar'Yvon.
Par la cheminée, s'est envolé comme un rayon d'aurore. L'air est encore délicieusement embaumé. L'enfant Jésus a disparu, mais Mar'Yvonnette, en extase, est toujours à genoux, près la pierre du foyer.
À son réveillon, le père de Mar'Yvonnette mangea un gâteau doré comme la flamme du foyer et blanc comme le lys des champs. En outre, ce merveilleux gâteau craquait, sous la dent, comme le givre d'hiver craque sous les sabots. C'est ce gâteau, qu'on appelle, pour cette raison, "le craquelin".
Faut-il ajouter que Mar'Yvon eut sa part du réveillon, et épousa la charitable Mar'Yvonnette ? Faut-il ajouter aussi, que, durant toute leur vie, pleine de bonheur, ils vendirent des craquelins, à la porte de l'église : de beaux craquelins d'or, qu'ils apportaient, sur leur dos, à pleines hottes d'osier ?
Et, c'est aussi, depuis lors, que, dans les petites cahutes étranges du Bourg-Neuf, en Pleurtuit, on façonne ces jolis et délicieux gâteaux qu'on entend bannir [publier], par nos rues, d'une voix si dolente : Craq'lins de Saint-Malo !

Eugène HERPIN, La Côte d'Emeraude, histoires et coutumes du Clos-Poulet, 1914 (Rennes-La Découvrance-1994, p. 195)

Et pour assouvir votre faim, voici quelques liens !

Les Craquelins de la Baie (Pays de Dol, Saint-Malo, Mont Saint-Michel), 35430 Saint-PèRE-Marc-en-Poulet 02.99.48.19.21

Les Craquelins du Chat Noir 35720 Plesder 02.99.69.49.57

Craquelins Bellier, ZA La Motte, 22690 Pleudihen-Sur-Rance 02.96.83.36.53

Craquelins Margely, 22350 Plumaudan (à 15 km de Dinan) 02.96.86.00.65 également sur facebook

Craquelins de Saint Malo

Descriptions, recettes, historique...

qu'est-ce qu'un craquelin
recette en images
L'histoire, notamment en Pays de Rance

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 00:04

voir les rubriques spécifiques pour :

 

 

 

 

 

 

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
23 août 2011 2 23 /08 /août /2011 14:52

 

 

conteuse

Réunion d'un beau public dans la grange, à l'abri de l'orage, pour la dernière des soirées de contes au manoir de Belle-Noë en Dol-de-Bretagne : une cinquantaine de personnes de toutes générations et "registrations" (autochtones et touristes !)... pour se faire une idée par quelques exemples de "à quoi ça peut ressembler des contes de Perrault selon la tradition orale en haute Bretagne"...
voire même un cas d'antériorité aux contes du célèbre Charles : une variante "locale" de son Grisélidis, à savoir "Le lai du Frêne" de Marie De France, mettant en scène un seigneur et l'archevêque de Dol du 12ème siècle, et une femme obéissante aux ordres de son mari, jusqu'à se résigner à n'être plus épouse, et préparer de ses mains le lit même où doit entrer celle qui la remplace... Pour une meilleure connaissance de cette nouvelle de Perrault, RDV par

Les autres contes faisaient écho :

au petit Chaperon Rouge, notamment avec le dict de la petite poule, façon Pleine-Fougères (Paul Lebois),

le petit Poucet, re-baptisé "le petit béret béret rouge" comme à Pipriac,

Barbe Bleue prenant des rougeurs, façon Marie Lainé, de Pleine-Fougères, et de la vigueur, façon Mme Boisramé de Bréal-sous-Montfort,

le Chat Botté et son ami le Marquis de Carabar à qui il offre effrontément une extraordinaire promotion, façon Joseph André, de Trébry.

 

Pour un compte-rendu complémentaire, voir celui de la page locale d'Ouest-France par ici


Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
15 mai 2011 7 15 /05 /mai /2011 18:55

fleuve.jpg

Cette prestation offre quelques "eaux vives", en l'honneur du fleuve breton au nom trop souvent mal compris aujourd'hui :

  • origines des eaux
  • et des poissons,
  • au fil de l'eau, lavandières, meuniers, halage,
  • et autres traversées,
  • reflets troublants, fééries...

 

  • autant de récits principalement issus de notre propre patrimoine culturel immatériel,
  • volontiers enrichi de l'imaginaire d'autres contrées du monde !

 

Accéder au moteur de recherche interne du site officiel de Jean-Pierre MATHIAS (contes de Bretagne et d'ailleurs !)

 

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 15:51

pays-gallo-.jpg

Né en Baie du Mont-Saint-Michel, j'aurai à coeur de vous faire goûter la riche tradition orale recueillie dans ces contrées de "l'Est de la Bretagne" : contes féériques et autres merveilles, aventures terrestres et quêtes maritimes selon les traditions de haute Bretagne que je connais bien... et avec ça quelques pointes d'humour revigorantes, possiblement en gallo !
En effet la "Bretagne gallaise" recèle des trésors propres à faire voyager les grandes personnes, tout autant que les enfants !... d'autant que j'adore quand les générations se mêlent. Depuis 30 ans déjà, à chaque "contée", je re-crée sur le fil de la riche tradition orale recueillie entre Manche et Océan, entre le Couesnon et "la ligne de Saint-Brieuc-Vannes"... Alors, attention : je vous enchanterai !
Veillée chaleureuse et merveilleuse... Ënn veilhaéy bin hëtante ë bin mirabilla...

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
19 août 2010 4 19 /08 /août /2010 14:49

chateau.jpg

Etonnants récits de tradition orale qui donnent à percevoir l'imaginaire des gens simples eu égard à "la vie de château"...
Dans le fond c'est très "people" la tradition populaire !

Petit inventaire de situations rencontrées au fil des récits et chants de tradition populaire que je vous propose :
intrigues, fantastique et quotidien mêlés, métamorphoses, amours purs, justice pas toujours morale, naïveté des uns, cupidité des autres, relations amoureuses, naissances cachées, jalousies, drames familiaux, conflits de générations, merveilles surnaturelles, jardins, châteaux, princes, princesses, serviteurs, filles brillantes à tous points de vue, pauvresses sorties du rang, candides jeunes hommes remarquables, complicités animales, interventions féériques, happy end ...

 
Quelques titres disponibles, selon circonstances :

  • La petite "toute belle"
  • Le bois de Noëne
  • Sursuribond
  • Tous les beaux messieurs de la cour
  • Rigagol
  • Le lapin d'eau
  • La belle moute
  • Le château suspendu dans les airs
  • La princesse aux pêches
  • La princesse grecque et le jeune jardinier
  • Les princesses dansantes de la nuit

 

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 16:50

mariage 012

Ses amies m'avaient sollicité, étant "à la recherche d'une animation pour un enterrement de vie de jeune fille, quelque chose d'original"...
Nous étions environ 15 personnes pour cette contée
(jusque-là inédite pour moi) d'environ 1 heure dans un parc de Rennes. J'avais prévu des récits en écho à divers "secrets" (discrètement révélés !) concernant "l'heureuse élue", d'autres sur la thématique du mariage, etc...
Expérience à renouveler !

Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 01:32
le cycle du grain au pain !

Savez-vous
  • qu'avant d'avoir du pain sur la planche, il fut un temps où des fées l'apportaient sur la table de tel dolmen !        ... légende locale
  • qu' avant les incertains OGM, on a connu des épis de blé très prolixes !
  • que pétrir le pain revient à transmettre la vie !... => c'est là qu'intervient le conte du Petit Birou
  • qu'il se passe de drôles de choses dans et autour des fours !
  • que Dieu s'en mêle parfois !
  • que les meuniers sont des ...

eh bien venez donc : vous saurez ... et plus que ça encore !

Tout public , ... "de 7 à 107 ans" !

Durée : 1 h 15 environ

Spectacle créé en juillet 2005, à Marcillé-Raoul (35), dans l'univers d'une famille d'enfarinés passionnants !, dans le cadre des "Rendez-vous contes" en pays de Fougères, ... enrichi en septembre 2006, lors de la Fête du Patrimoine, à Brie (35) à la faveur d'une balade vélo "d'un four à l'autre" ...

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 01:17
..."ça va péter des flammes" !
Tandis que le feu continue de transformer le minerai, voilà une belle façon d'accompagner les "maîtres du feu" et d'animer les heures intimes de la nuit.

Remarqués pour l'intensité prenante de leur prestation "presque sauvage", dans la magie de la nuit, lors de la 11ème "fête du fer" le 12 juillet 2008 à Plélan-le-Grand (Brocéliande, Bretagne), les 2 compères Jean-Pierre MATHIAS (conteur professionnel)  et Vincent MOREL ("diable violonneux" habité de chants traditionnels envoutants) vous proposent de partager leurs vibrations à votre tour.
Pour tout public, adultes notamment !

Petit aperçu des contes et trésors d'oralités occidentales trop rarement mis en valeur, qui entrent "en résonance profonde" avec l'événement :
Des contes dans lesquels les héros et héroïnes se "transforment" :

  • par la magie du feu : rajeunir "la vieille femme", "la femme-sorcière transformée en jument" et victime des fers cloutés
  • par l'action conjuguée du feu et de l'eau bouillante : l'enfant ressuscité de la marmite,
  • par les forges des "plus hautes montagnes d'Orient" : naissance du Mont-Saint-Michel
  • forgerons emblématiques: saint Eloi, "pieds d'or" et autres "apprentis du diable"
  • ... et encore : traversée des enfers pour solder les comptes d'un métayer, saint Antoine "donne" le feu aux Hommes avec son bâton de férule, ...

Des chansons de feu :
  • "Maréchal forgeron rimailleur de cul d'marmite",
  • "Maréchal beau maréchal" (poser un fer sur le front de ma femme, ...),
  • "Les cheminots au paradis" (par un souterrain),
  • "Les filles des Forges" (ridée),
  • "Chanson du charbonnier",
  • "la protestante" (version recueillie à Les Brulais !),
  • etc ...
... bref : nous disposons d'un répertoire important ayant trait à la thématique.... "de quoi assurer une bonne partie de la nuit" !



Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article
5 mars 2009 4 05 /03 /mars /2009 00:55
  • Origines de la mer et des poissons,
  • fontaine féérique,
  • puits infernal,
  • érotique passage de ruisseau,
  • anéantissement d'un fleuve par orgueil,
  • étranges êtres aquatiques,
  • aventures maritimes,
  • cidre d'eau,
  • pluie sur commande...
Les ressorts insondables de la tradition orale nous ont légué, de génération en génération, de nombreux récits qui peuvent alimenter plusieurs contées. A ce titre, la tradition populaire de Haute-Bretagne (exprimable en gallo comme en français !) est remarquable.
Les contes, de par leur souplesse de mise en œuvre et leur force d'à-propos, ont en outre l'intérêt qu'ils permettent de conjuguer les genres. 

Jean-Pierre MATHIAS est né en Baie du Mont-Saint-Michel, et c'est fort de 30 ans de pratique amateur, et nourri de la maturité de ses 50 années de vie qu'il s'est lancé dans la carrière professionnelle de conteur.
Il aime "vivre la tradition" dans l'instant partagé avec le public, puisant à la fois dans le riche vivier de "sa haute Bretagne", et dans des courants venus d'ailleurs.

Un spectacle très modulable, entre récits étiologiques, légendes locales, voyages en merveilles riches de symboliques... se prêtant aussi bien aux veillées et autres scènes, qu'à l'éducation au développement durable, balades contées, etc ...

merci à Fannie BRICE pour cette peinture : http://www.fanniebriceperso.fr/peint.feerie2/index.html

Accéder au site officiel de Jean-Pierre MATHIAS, conteur breton professionnel
Repost 0
contes-et-merveilles.com - dans spectacles disponibles
commenter cet article